Le fort de Gisombre

ACTE 6: Kalarel

*Résumé écrit trois mois plus tard n’est point détaillé et peu ne pas être exact

Leur rencontre avec le paladin Keegan semble avoir donné un regain d’énergie au petit groupe, ils sont maintenant prêt à continuer leur chemin. En route vers le dernier couloir, un étrange symbole graver sur les pierres au sol les arrêtent brusquement.

Après une brève observation Sayanel déduit que cette rune est déclanché au touché mais ne peu en dire plus. Il décide de prendre les devant et essaye de sauter par dessus. Malheureusement sa taille imposante dans un petit couloir joua contre lui et arriva pied joint sur la rune. Au même instant ou ces sabots touchèrent le sol une terreur soudaine s’empara de lui, ne contrôlant plus ces jambes il se mit à courir. Un vacarme de combat et des cris d’agonie hante maintenant son esprit. Plusieurs voix se font attendre suppliant Keegan d’arrêter se massacre.

Keegan mon chérie comment a tu pu faire cela à tes propre enfant arghhhh!

De retour à la réalité Sayanel fait face à un mur surpris par ces compagnons qui maintenant l’entour lui demandant ce qui c’étais passé. Après quelque instant afin de laissé à Sayanel le temps de bien reprendre ces esprits, Achille décide à son tour d’effectuer un saut pour passer la rune. Prenant un élan Achille réussit à passer la rune sans difficulté. Il en profite pour jeter un coup d’œil au coin du couloir pour voir ce qui leur attend, quatre autres glyphes barrent leur chemin jusqu’à la porte. Dans un éclair de génie Morkai propose de créer un disque flottant et de transporté les gens en toutes sécurité au dessus des glyphes jusqu’au bout du couloir.

Maintenant réunit et les glyphes derrière eux, un autre obstacle se dresse devant eux une énorme porte de pierre bloque la route. Aucune pognée, serrure, mécanisme semble à porter de vue. Les héros se consultent quelques instants et tous d’un coup le barbare récitent ce que leur avait dit plus tôt le chef des gobelins :

Et la vie s’éteint dans les ténèbres

Un bruit sourd se fait entendre et la pierre s’élève dans un nuage de poussières. Devant eux des marches s’enfoncent dans l’ombre, au pied de ces marches une petite lueur peut se faire voir. Achille prend les devant dans les marches suivie par ces compagnons tous un peu honteux de ne pas avoir trouver la réponse à ce problème avant un demi-orque qui semble plus grogner que parler la plus par du temps.

Des trainées de sang écarlate recouvrent le sol et finissent au niveau d’une grille recouvrant le sol de cette cathédrale plongée dans l’ombre. Toutefois, une lueur bleu-vert émane de colonnes de cristal. L’estrade située contre le mur est semble être à l’origine de tout le sang. Du reste, un humain vêtu d’une robe noire s’y tient, un poignard levé au-dessus de la tête, psalmodiant des prières à l’attention du seigneur démon Orcus! Un tatouage représentant un crâne de bélier lui recouvre le visage. De grosses chaînes permettent de descendre dans le puits central.

Leur entré ne fut en aucun cas subtile des vampiriens et des barbare fanatiques se jetèrent immédiatement sur eux. Rien ne peux les surprendre dans se donjons à se point, armes déjà en mains les héros ne font qu’une bouché de leur adversaires.

Sans perdre un instant les aventuriers décident de descendre le long des chaînes, mais avec le sang qui en découlent les chaînes sont extrêmement glissante et les héros se retrouvent têtes premiere15 mètres plus bas. Enfoncez dans un véritable cauchemar. Des filets de sang leurs coulent dessus et forment un bassin au centre de la pièce.

Un portail noir et béant domine le mur nord et quelque chose pousse contre l’amas de ténèbres qu’il arbore, comme si un mince film seulement le retenait une créature armée de griffes puissante. Des runes incandescentes ont été tracés au pied de ce portail. Face à lui, près du mur opposé, se dresse une imposante statue d’Orcus qui désigne le portail au moyen d’un sceptre surmonté d’un crâne. À l’est, une volée de marches mène à une plate forme sur laquelle se trouve une petite fosse flanqué de deux statues d’Orcus, plus modeste que la précédente. À l’ouest, une autre série de marches s’élève jusqu’à un autel en os encadré par de grosses colonnes. Un humain équipé d’une armure lourde et potant un sceptre lui aussi surmonté d’un crâne se tient derrière cet autel. Il a les yeux fermés, un livre est ouvert devant lui et il psalmodie une prière sourde.

Un rude combat s’enclenche, une armée de squelettes les attaques, des ombres sortent du portail et Kalarel du haut de l’estrade se camoufle derrière les colonnes pour leur lancer des trait d’ombre de plus de longue incantation lui permet d’attaquer avec des tentacules laissant les héros inertes les prenant au cou les asphyxiant. Le combat dura ce qui semble être une éternité pour les aventuriers, au bout de leur force il ne reste plus que Kalarel à combattre, malheureusement la moitié de leur groupe est au sol inconscient seul tiennent Sayanel et Hazel. Hazel se fait soudainement agripper par une des griffes du portail qui la renverse et commence à la traîné vers cette étrange porte vers un plan obscur et probablement démoniaque.

Sayanel étant pris avec Kalarel ne peu aller l’aider et continue donc ces attaque contre ce puissant prêtre des ombres. Sur le point de disparaître dans le portail Hazel repensant à toutes les horreurs vécu dans cette tour depuis la création du portail et ce qui arriverais si l’ouverture vers le Gisombre étais réalisé, les horreurs qui marcheraient sur cette terre. Elle ne pouvait laisser cela arriver. Puissant dans ces dernières force elle repoussa les griffes autour de ces jambes se releva d’un coup sec ramassa son fléau au passage et d’un un même élan se mit a courir et tournoyer son fléau assénant un coup puissant dans les cotes de Kalarel qui s’étendit sur le sol immédiatement les cotes complètement cassé et la cage thoracique défoncé.

Hazel ne perdu pas un instant pour porter secours à ces compagnons au sol qui avaient grandement besoin de soins. Pendant se temps Sayanel en profita pour fermer un fois pour toute se portail de terreur.

À la fermeture une fois gutturale se fais entendre :

Nous nous reverrons héros votre fin est proche!

Ayant grandement de soin et de repos les héros utilise le parchemin reçus plus tôt pour revenir au village de Fallcrest. De retour ils se font remercié par le Seigneur et le mage Valthrun qui leur offre hospitalité gratuitement pour aussi longtemps qu’ils en ont besoin ainsi que les soins par le clergé. Une fois remis sur pied le groupe décide de partir aussitôt chercher leur récompense au près de Parlhe Pennhéron dans la petite ville de Farkla.

Comments

vincemax

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.